Sécurité dans le milieu industriel : comment prévenir les risques d’explosions

Prévention des risques d’explosion

L’explosion accidentelle peut se passer à n’importe quel moment dans le milieu industriel en particulier durant la période de travail. Les conséquences en sont souvent fatales et irréparables tant sur le plan matériel que sur le plan humain. De ce fait, la prévention des risques d’explosion ne devrait pas être prise à la légère par les responsables des entreprises afin de garantir la sécurité des employés et la protection des matériaux de production. Comment donc prévenir les risques d’explosions dans le centre industriel ?

Prévention des risques d’explosion

Vu l’importance du drame que peut provoquer une explosion dans les usines, il est primordial de prendre des mesures de précaution efficaces pour limiter considérablement l’apparition de ce désastre. Pour cela, il faut savoir que le principal facteur favorisant les risques d’explosion est la formation d’atmosphère explosive, désignée par l’acronyme ATEX. Celle-ci provient d’un mélange de substances combustible comme le gaz ou les poussières avec un air comburant. Il suffit donc de la présence d’une source d’inflammation intense comme la flamme, les gaz chauds, les étincelles mécaniques, court-circuit électrique ou encore la foudre, pour que le mélange produise une explosion. Cette dernière, contrairement à l’incendie, est une combustion quasiment instantanée, qui engendre un effet de souffle suivi de flamme et de chaleur. Ainsi pour limiter le risque d’explosion il faut à tout prix empêcher la formation d’une atex.

Analyse de risque : la base de la prévention contre les risques d’explosions

L’analyse de risque constitue la première et majeure étape de la démarche de protection contre les explosions. Effectuée par l’employeur, elle s’appuiera sous différents critères dont la réalisation d’inventaire de produits combustibles. Dans ce point, l’employeur doit déterminer la nature de ceux-ci (gaz, brouillard, fluide, poudre, etc) ainsi que leurs caractéristiques physico-chimiques tout en tenant compte de leurs quantités utilisées et les systèmes de stockage. Il doit aussi effectuer l’analyse des procédés de mise en œuvre, l’étude de dysfonctionnements potentiels et le classement des zones vulnérable au danger outre l’identification des sources d’inflammation et le diagnostic de gravité d’une éventuelle explosion. Les bilans de l’analyse des risques doivent être ensuite, retranscrits dans le DRPCE ou Document Relatif à la Protection Contre les Explosions. Dans la circonstance où l’apparition d’une atmosphère d’explosion semble impossible, il faut au moins éviter son inflammation et affaiblir les impacts d’explosion particulièrement les flammes.

Savoir les fondamentaux sur la réglementation ATEX

Il est crucial de savoir qu’en France la prévention des risques professionnels relatifs à l’explosion sur les lieux de production fait l’objet d’une réglementation particulière : la réglementation ATEX. Celle-ci insiste sur les règles qui visent à améliorer la protection en matière de sécurité et de santé des employés dont le taux d’exposition aux risques d’atmosphère explosive en phase de travail est élevé. Les appareils et les systèmes de protection destinée à être utilisés en ATEX sont aussi soumis par la réglementation. Ce sont les essentiels mais d’autres dispositions viennent s’ajouter à son contenu. Ainsi, toutes les entreprises qui ont pour activité de mettre en œuvre des produits inflammables et des poussières combustibles sont concernées par cette réglementation en question.